Por França

Já que a ministra da Saúde citou o presidente Macron a propósito as dificuldades por lá.

Depuis le mois d’août, des enseignants et des proviseurs déploraient l’impossibilité d’appliquer une distanciation physique, à la cantine et dans les classes, et réclamaient des mesures sanitaires strictes.

Por França (E Mais Além…)

Muito interessante. Porque revela o que é uma “elite anti-elites”. No EUA, temos casos, no peculiar movimento anti-vacinas, de médicos políticos como Ben Carlson ou Rand Paul, para não falar nos casos mais extremos, com formação superior em outras áreas, de Michelle Bachmann ou Sarah Palin. O que não significa que também não existam casos do outro lado do espectro político.

L’inquiétante galaxie des anti-masques

Ils refusent de porter cet « étouffoir » au nom de la défense de la liberté. Les plus radicaux doutent même de la réalité du Covid. Né aux Etats-Unis, le mouvement anti-masques recrute tous ceux qui rejettent le système. En France, il a conquis une bonne partie des « gilets jaunes », quelques intellectuels mais aussi des médecins.

Les anti-masques français, « une sphère étonnamment emplie de cadres et de CSP + »

Plus diplômé que la moyenne, âgé, féminin… Le profil surprenant des « anti-masques »

De Fora Para Dentro (E Depois Para Fora, Outra Vez)

Em França, após 4 dias de aulas, 22 escolas fechadas por causa de casos positivos. A explicação é que são casos que já existiam antes do reinício das aulas. O que me parece óbvio, pois as escolas, ao estarem fechadas, não teriam lá os “bichinhos” à espera para saltarem sobre alunos e professores. Mas o que está em causa é exactamente o facto de serem gerados contágios a partir de fora que, depois de serem transmitidos, podem multiplicar novos casos no exterior. O número de casos ainda é pequeno. Ainda.

Por França

Abandonaram a obrigatoriedade de um metro de distância, devido à evolução favorável da situação epidemiológica.

Rentrée scolaire 2020 : date, contenu de la circulaire et protocole sanitaire pour septembre

(…)

Dans le cas d’une situation épidémique qui resterait la même qu’en juillet en France (une épidémie maîtrisée, avec quelques clusters / foyers de contamination sous contrôle), la distanciation d’un mètre ne sera plus imposée. Autrement dit, les établissements scolaires ne seront plus obligés de mettre en place à tout prix des mesures pour faire respecter “la distanciation physique individuelle la plus grande possible” dans la classe et entre groupes d’enfants. Le document du HCSP précise ainsi : “La distance physique” d’au moins un mètre “n’est plus obligatoire si” elle s’avère “impossible ou contraignante à mettre en place” ; et les établissements scolaires devront être à même de “garantir (…) l’accueil de la totalité des élèves/étudiants” comme “en période habituelle”. Toutefois, les salles de classes devront, dans la mesure du possible, être  “organisées” de façon à “permettre la plus grande distance possible entre élèves”. Si la distanciation est assouplie, le HCSP insiste sur l’importance du maintien des mesures barrières quand les règles de distanciation sociale ne peuvent être garanties (voir ci-dessous). Le Haut Conseil de la santé publique recommande également aux enseignants de se préparer à pouvoir assurer si besoin une continuité pédagogique si l’épidémie de Covid-19 reprenait à l’automne.

Galo

Por França

Alguma confusão, entre a vontade de uma data clara para a “retoma” por parte do Presidente e uma maior prudência do governo.

Déconfinement : contraint par le choix présidentiel du 11 mai, le gouvernement a choisi d’écouter les avertissements du conseil scientifique

Le premier ministre a averti, mardi, qu’il allait falloir « vivre avec le virus » et souligné « le risque d’une seconde vague ».

Galo

E Lá Por Fora? – 3

Afin de tenir compte de l’évolution rapide de l’épidémie de COVID-19 et de garantir la sécurité de l’ensemble de la population, le Premier ministre a pris hier soir de nouvelles mesures. Dans ce contexte, et pour tenir compte des difficultés de transports et d’hébergement et dans le constant souci de ne pas léser les candidats, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et de la jeunesse, et Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ont décidé du report des examens nationaux et des concours pour ces trois prochaines semaines. Leur reprogrammation se fera dans les délais les plus courts possibles en fonction de l’évolution de la situation. Le calendrier de Parcoursup reste inchangé à ce stade.

Cela concerne aussi bien les concours de l’enseignement supérieur (post-CPGE) que les concours de recrutement de l’Education nationale. Des solutions seront trouvées au cas par cas (reports, aménagements, etc.). Une information spécifique et personnalisée sera apportée chaque candidat.

Les concours postbac d’accès aux écoles seront remplacés par des examens des dossiers, dans le calendrier de Parcoursup, qui n’est pas modifié à ce stade.

Pour les concours prévus après le 5 avril, des solutions adaptées seront définies sur la base d’une instruction approfondie. Les modalités retenues seront portées     à la connaissance des candidats sur une page internet dédiée.

Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal tiennent à assurer l’ensemble des personnels et enseignants de l’enseignement secondaire et du supérieur de leur plein soutien et de leur totale confiance. Les services de leurs ministères sont entièrement mobilisés pour leur apporter tout le soutien nécessaire dans ces circonstances particulières.

Galo